Emménagement

Publié le par Oyster

   Les temps changeant, il convenait de s'établir dans un nouveau cadre ; une autre plateforme m'ayant déçu, ce nouveau blog prend la relève. Le temps de copier-coller deux ou trois notes perdues sur la toile, et je suis à vous. Mais avant tout, une petite explication quant au titre de ce "machin" : Postcards of the hanging. En bon français, cela donne : Les cartes postales de la pendaison. Et, pour mémoire, cette expression provient de l'inoubliable Desolation Row, chef d'oeuvre absolu du maître Dylan sur l'album Highway 61 Revisited, lumineuse impasse où s'entrecroisent les âmes égarées d'Einstein et de Casanova...
Ci-dessous, l'interprétation de 1966 extraite du Bootleg Series Vol.4.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isidore 13/01/2010 15:21


Il y également un disque du "Grateful Dead" constitué exclusivement de reprises de Dylan qui s'intitule "Postcards of the Hanging" ...
Très bon choix !


Oyster 10/02/2010 21:26


Tiens, c'est vrai. Jamais écouté d'ailleurs.


Esther 17/10/2009 18:15


Ah bah voilà, je vais pouvoir écrire des conneries!


Oyster 18/10/2009 09:34



Ben oui, ça commençait à manquer.